Image default

Souscrire un contrat d’assurance SFAM : comment s’y prendre ?

Souscrire un contrat d’assurance pour couvrir ses divers appareils multimédias et connectés est désormais devenu possible. Effectivement, il ne faut pas oublier que ces derniers sont devenus indispensables dans la vie quotidienne de tous. Or, à un moment donné, et pour une raison ou pour une autre, il se peut qu’ils soient endommagés ou perdus. Il serait de ce fait plus judicieux de les couvrir en souscrivant une assurance pour éviter tout risque. Parmi les compagnies proposant ce genre de prestation, il y a la Société française d’assurances multirisques. Elle offre plusieurs avantages à ses membres, et il est facile d’y adhérer.

Tout ce qu’il faut savoir sur la Société française d’assurances multirisques

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de mieux connaître la Société française d’assurances multirisques. Également connue sous l’acronyme sfam, elle a vu le jour en 1999. Sadri Fegaier en est le président fondateur. Elle a commencé à se déployer au niveau national en 2009. Pour ce faire, elle a lancé un contrat d’assurance tous risques. Celui-ci couvre donc le multimédia et la téléphonie. Il est à noter que cette entreprise est présente en France, bien sûr, mais aussi en Espagne et en Belgique. Parmi les différentes solutions qu’elle propose à ses clients, outre ses services de base, il y a le remplacement, la réparation et le remboursement des divers appareils technologiques et électroniques. Elle offre de même à ses membres un Smartphone de secours pour leur venir en aide en cas de perte ou de panne du leur. De plus, ses adhérents ont droit à une assistance complète de ses téléconseillers en France.

Société française d’assurances multirisques : les étapes pour y souscrire un contrat

Il n’y a rien de plus facile pour souscrire un contrat d’assurance chez sfam. Tout nouveau client a d’ailleurs deux solutions à sa disposition. Il peut donc avant tout se rendre directement auprès des points de vente partenaires de l’entreprise. Il y sera ainsi pris en charge et conseillé par des spécialistes. La seconde solution est de contacter le service client de la compagnie. Pour ce faire, le nouvel adhérent peut le joindre par téléphone. Bien entendu, il faudra le faire durant les heures de bureau. L’intéressé peut également envoyer sa demande de souscription par email. Dans tous les cas, pour obtenir des informations complémentaires, il ne faut pas hésiter à contacter les conseillers de la société. Il est aussi possible de visiter son site web pour consulter les détails des offres proposées. En général, dès que le bulletin d’adhésion est signé ou la souscription confirmée par l’entreprise, si elle a été faite à distance, l’adhésion prendra effet immédiatement.

Comment déclarer un sinistre ?

Comme la souscription, la déclaration d’un sinistre à la sfam est de même facile pour les membres. Ainsi, si une éventuelle catastrophe est survenue sur un ordinateur, une tablette, un Smartphone ou tout autre appareil technologique ou électronique, il suffit pour ces derniers d’effectuer toutes les démarches en ligne, sur leur espace personnel MySFAM. Et le meilleur, c’est qu’ils peuvent le faire à n’importe quel moment, de jour comme de nuit, et 7 jours sur 7. Il est à noter que la déclaration doit impérativement être réalisée 3 jours après le sinistre. Cela peut aller à 5 jours s’il ne s’agit pas d’une perte ou d’un vol.

 

A lire aussi

A partir de combien de mois peut-on mettre son bébé en crèche ?

Ines

Conseils pour améliorer le service client de votre call center

Oscar

L’influence de la sécurité sur le bien être

Christophe

Choisir location de benne Paris, c’est garantir l’écologie

Laurent

Le maintien à domicile, quels avantages ?

Journal

Les domaines d’intervention de l’avocat en droit routier

sophie