Image default
Maison

Tableau électrique : comment le choisir ?

L’installation d’un tableau de répartition électrique permettant de distribuer, de contrôler et de protéger les différents circuits électriques pour chaque pièce de votre logement est indispensable. Cela vous permet, en effet, de garantir la sécurité des personnes ainsi que celle de toute votre installation. Comment allez-vous choisir vos tableaux électriques pas cher, nu ou pré-équipé ? Suivez le guide.

Opter pour un tableau pré-équipé ou un tableau nu ?

Un coffret électrique pré-équipé intègre des dispositifs de protection des circuits électriques de votre logement :

  • Un interrupteur différentiel,
  • Un bornier de mise à la terre,
  • Les disjoncteurs 16, 32 et 20 A.

Il doit également comprendre le nombre minimum de disjoncteurs nécessaire à une installation électrique classique.

Concernant les appareillages modulaires, ils sont connectés entre eux à l’aide de cable électrique pas cher ou de peignes électriques. Sur les emplacements libres, vous pouvez intégrer un éco-compteur, un parafoudre ou des modules de commande.

En choisissant un tableau pré-équipé, vous avez l’avantage de gagner du temps pour son installation. Un simple raccordement au réseau électrique suffit. Par rapport à un tableau nu, il est non seulement évolutif, mais coûte aussi moins cher.

Quant au choix d’un tableau électrique nu, il vous permet de choisir vous-mêmes les composants (modules de commande, dispositifs de protection, etc.). Il vous faudra, cependant, sélectionner rigoureusement les différents éléments afin qu’ils soient adaptés à l’installation électrique de votre maison.

Il vous est possible d’installer, à l’extérieur de votre logement, un second tableau électrique. L’installation d’un coffrer étanche protégeant les composants des UV et de l’humidité est, dans ce cas, indispensable.

Les différents composants d’un tableau électrique

Le disjoncteur

En cas de surcharge ou de court-circuit, le disjoncteur coupe le circuit électrique, protégeant ainsi les appareils électroménagers et les éclairages raccordés aux prises électriques. Afin de réenclencher le courant ou couper le circuit manuellement, une manette est disponible.

Le parafoudre

Selon la zone géographique où est située votre maison, il est préférable d’installer, en tête de tableau de répartition, un parafoudre. En effet, dans les régions où la densité de foudroiement est importante et dans l’ensemble des bâtiments dotés d’un paratonnerre, des parafoudres conformes à la norme NF C 15-100 doivent être installés.

La mise à la terre

Les courants de défauts ou de fuite peuvent être écoulés vers la terre à partir d’une mise à la terre. Il s’agit d’une condition indispensable afin que les interrupteurs différentiels soient en mesure de protéger les personnes.

L’interrupteur différentiel

Pour protéger les personnes de l’électrocution, l’interrupteur différentiel doit être placé entre les disjoncteurs divisionnaires et le disjoncteur général de l’habitation.

Related posts

Quel chauffage pour votre maison ?

Laurent

Le granulé de bois : un combustible révolutionnaire

Tamby

Comment bien choisir sa femme de ménage ?

Journal

Pourquoi choisir un professionnel pour les travaux de la salle de bain

Laurent

Quelles sont les mesures préventives pour éviter l’usure précoce d’une serrure ?

Tamby

Décoration d’intérieur en style brocante, l’art de la récup

Pauline