Image default
Sports

Le système de motorisation Yamaha-PW

Notez cet article

Un couple puissant de 80 Nm et un double plateau, voilà les 2 caractéristiques du moteur Yamaha-PW mises en avant par la marque nippone pour séduire les sportifs. Pouvant s’adapter à des VTT destinés à différents usages, ce système de motorisation doit son attractivité à l’impressionnante courbe de puissance au démarrage. Il est alors possible d’accélérer pour franchir un obstacle, ce qui va sûrement plaire à un grand nombre de riders.

Un double plateau et une batterie de grande fiabilité

Le double plateau du moteur Yamaha-PW rend possible l’utilisation d’un grand braquet. Mais ceci incite également certains cyclistes à se servir d’un kit de débridage adapté à un moteur Yamaha. Souhaitant obtenir plus de sensation d’allonge, ceux-ci n’hésitent pas à recourir au tuning, ce qui est toutefois déconseillé étant donné que le système de motorisation est déjà doté d’une puissance remarquable.

D’ailleurs, afin d’offrir plus d’autonomie au moteur, Yamaha a développé 2 types de batteries d’une puissance respective de 400 Wh et 500 Wh. La batterie peut être placée sur le cadre pour les VTT électriques et installée sur le porte-bagage s’il s’agit d’un VAE de ville. D’une grande fiabilité, les batteries Yamaha fonctionnent entre -20 °C et +60 °C, et peuvent tenir très longtemps sans être chargées.  Pour le modèle 400 Wh, le temps nécessaire pour son chargement complet est de 3 h 30.

Console de commande facile à prendre en main

Les commandes ont été conçues pour faciliter au mieux la vie de l’utilisateur. Ainsi, pour choisir le niveau d’assistance (Eco+, Eco, Standard, High), il suffit d’utiliser les 2 flèches affichées sur la console.  Pour la mise en marche, il faut activer le bouton « on » et pour faire avancer le vélo, il faut se servir du bouton « mode piéton » situé en bas de la console. Celle-ci inclut également une touche pour l’éclairage et une autre pour changer l’affichage.

Performances variées sur différents vélos

Ayant été testé sur différents vélos électriques, le moteur Yamaha-PW s’est montré à l’aise en ville comme à la campagne. On constate toutefois que le système est plus performant avec les vélos qui ont besoin de moteur puissant, et les modèles très sportifs et polyvalents.

Malgré sa puissance remarquable, notamment au démarrage, on doit dire que la sensation d’allonge n’est pas vraiment au rendez-vous. En revanche, sa grande fiabilité et sa courbe d’accélération ont su séduire bon nombre de cyclistes.

Related posts

Benzema : l’équipe de France ne lui manque pas

Tamby

Sportifs : pourquoi consulter un podologue du sport ?

Nathalie

L’idéal d’un entraînement dans une salle de sport

Laurent

L’importance de l’alimentation dans le sport

Journal