Image default
Commerce

La viande bio face au défi de la grande distribution

A une époque où le bien-être animal fait de plus en plus l’actualité, certains consommateurs font face à un dilemme éthique qui les poussent vers le végétarisme, voir vers le veganisme pour les plus militants. 

Une situation qui n’est toutefois pas une fatalité pour les férus de viande. Les fins gourmets sont toujours parvenus à dénicher une viande de qualité produite dans le respect de l’animal mais, de telles filières élitistes ont souvent été réservées aux personnes bien informées ou à celles dotées d’un confortable portefeuille. Avec le développement des filières biologiques en France, la viande bio se démocratise également et prend pied dans nos grandes surfaces pour le plus grand bonheur de amateurs de bonne chair. 

L’élevage bio soigne le bien-être de ses bêtes

Les anciens vous le diront, pour avoir de la bonne viande il est indispensable de bien soigner et de bien nourrir ses animaux. Le cahier des charge de l’élevage bio reprend ses vieux adages de bon sens et les codifie afin de pouvoir proposer aux consommateurs des viandes ovines, bovines et porcines issues de bêtes élevées selon des normes claires et transparentes. 

Pour être certifiés bio, les éleveurs doivent ainsi proposer à son cheptel une alimentation adaptée, naturelle et respectueuse de son territoire, un accès aux pâturages, un recours aux traitement vétérinaires individuels adaptés aux pathologies de chaque animal et de préférences issus des médecines douces.

Un respect de l’éthique bio de l’élevage à l’étalage

Certains groupements d’éleveurs bio poussent la logique encore plus loin en développant une filière intégrée et transparente pour proposer dans les supermarchés une viande bio.  Ainsi les 1500 producteurs de la coopérative Unebio commercialisent désormais leurs produits en grandes surfaces sous la marque “Sourires de campagne”. L’ensemble de leur engagement et le détail de leur démarche est détaillé sur le site  https://www.souriresdecampagne.fr/ .

Grâce à de telles initiatives, il est désormais possible pour le plus grand nombre de manger de la viande goûteuse et respectueuse de la santé et du bien-être animal sans se ruiner. 

Related posts

Reconversion professionnelle, comment aboutir à vos projets ?

Claude

Comment procéder à la prise en main d’un domaine viticole ?

Claude

Planification d’événement d’entreprise: comment y parvenir avec succès ?

Tamby

Que proposer dans son ticket à gratter gagnant ?

Odile

Quel est l’intérêt d’avoir des données non erronées ?

Claude

Comment fabriquer un tampon encreur ?

Ines