Image default

Étape pour votre bien immobilier en location 

Mener à bien un projet n’est pas toujours chose facile. Des embûches existent et entravent bien souvent son entreprise. Bien investir dans le monde de l’immobilier, que faut-il faire ?

Définir un loyer 

Il est plus que juste de définir un montant de prime à bord. En effet, mettre en location un immobilier neuf ou ancien revient à penser à un remboursement indirect des investissements utilisés. Comment arriver à un juste prix dans ce cas ? Vous devez tenir compte de l’environnement aussi bien interne qu’externe du lotissement. Ainsi, les locaux desservis seront plus logiquement payants que ceux dans des emplacements un peu enclavés ou isolés. Aussi, un habitat meublé, rénové ou réhabilité ne peut pas s’aligner sur une même perspective de location. En ce sens, il faut tenir compte des fonds misés pour une bonne rentabilité à long ou à court terme.

Techniquement, la dimension et le nombre de pièces jouent énormément dans la définition du loyer. Sans oublier les services et surplus comme le gardiennage, l’ascenseur, les décors fantaisistes, etc. Afin d’avoir une référence de prix, renseignez-vous dans les sites ou agences immobilières pour une fourchette du bien semblable au vôtre.

Rassembler les documents administratifs

Élaborez votre propre contrat de bail suivant vos conditions : date de payement, caution, durée du contrat, mode de payement, etc. n’oubliez pas de signaler qu’il s’agit d’un immobilier neuf ou ancien.  Le document équivaut en effet à une garantie et une sérénité. La loi vient rajouter à cela : une pièce d’identité du locataire, un justificatif d’activité et/ou les ressources de celui-ci. Par ailleurs, selon le design et le modèle, la remise de dossier de diagnostic technique n’est pas à oublier. A l’exemple du   DPE qui informe sur le degré d’isolation thermique. Le CREP, qui renseigne sur le degré de plomb dans la maison et autres. Sinon, équipez –vous d’un reçu de quittance pour éviter tout conflit de paiement.

Revaloriser le bien immobilier 

Afin de faciliter et d’accélérer le service, vous devrez penser à de petites rénovations selon les besoins actuels des gens. D’ailleurs, vous pouvez personnaliser votre immobilier neuf selon les attentes de vos clients. Ou au contraire, dépersonnaliser le décor pour une vision plus neutre. Changer de couleur ou tout simplement changer le style de décors suffit déjà à mettre votre immobilier sous son meilleur jour.

Lancer votre annonce

L’annonce doit impérativement se démarquer grâce à des jeux de couleurs, mais également à des informations claires et concises. Par conséquent, dans votre publication, doivent figurert quelques photos accompagnées des spécificités de votre appartement ou maison. Mentionnez en gras  le loyer ainsi que les charges affilées. Ne manquez pas non plus de parler de vos coordonnées : numéros de téléphone, adresse mail. Pour la diffusion, vous avez le choix entre les affiches dans les lieux plus ou moins visités ou les publicités via Internet.

Réaliser l’état des lieux 

Avant de remettre les clés, il est nécessaire de faire un aperçu global des lieux. C’est une étape dans laquelle vous revoyez avec le locataire l’état général du bâtiment en question ainsi que les matériels et équipements présents. Ceci afin d’avoir une référence en cas de dégradations ou pertes éventuelles lors de tout au long de ses séjours ou de sa restitution proprement dite. Une démarche nécessaire aussi bien pour immobilier neuf qu’ancien.

 

A lire aussi

Comment profiter au maximum de Netflix depuis chez soi ?

Ines

Assurance dommage ouvrage : que couvre-t-elle ?

Journal

Côte d’Azur : une destination phare pour l’immobilier neuf

sophie

Quels sont les avantages fiscaux lorsqu’on achète un bien immobilier neuf ?

Claude

L’avantage de vivre au centre-ville de Saint-Jean-de-Luz

Ines

Bien immobilier : comment choisir ?

Ines