Image default
Société

Deuil : où trouver du soutien ?

Notez cet article

Les personnes endeuillées ont toujours besoin d’aide, d’un soutien pour continuer à vivre normalement. Certains sujets préfèrent rester seuls dans un premier temps pour encaisser le choc. D’autres ont besoin de se confier et de se sentir accompagnés. Une autre catégorie choisit l’évasion pour se reconstruire. Tout dépend de l’intensité du deuil et de la personnalité de l’affligé.

Définition psychologique du deuil

L’efficacité du soutien proposé dépend du type de deuil.

Le deuil normal

Sa durée est fonction de l’individu, mais en général ce deuil disparaît aux termes d’une année. Cette période comprend trois phases :

  • La phase initiale (phase de détresse, d’impact) marquée par l’état de choc
  • La phase centrale (appelée phase de dépression ou de repli) qui constitue l’étape vive du deuil
  • La  phase de résolution ou fin du deuil durant laquelle la personne entre dans un moment de récupération, de restitution, de guérison et d’adaptation

Le deuil compliqué

Dans ce type de deuil, la personne ne montre aucune tristesse suite au décès, se comportant comme si tout était normal. Elle n’exprime aucun désarroi ni aucune anxiété.

Elle semble se soustraire des signes extérieurs (sociaux, comportementaux, affectifs) du deuil, alors qu’elle est plongée dans le passé, dans la pensée de la mort. Cette attitude est au fond une négation de la réalité du décès, contrairement à une absence d’affection du disparu que ce comportement pourrait faire croire.

Le deuil pathologique

Il se caractérise par des manifestations pathologiques comme des troubles d’anxiété et dépressif. La personne exprime des accès maniaques déclenchés par des facteurs psycho-environnementaux, des comportements paradoxaux face à certains événements.

Le syndrome dépressif et l’anxiété généralisée sont très fréquents dans ce deuil, surtout quand les sujets sont jeunes, de sexe féminin et ne bénéficient que d’un faible soutien psychosocial.

Soutien à l’endeuillé

L’endeuillé peut bénéficier d’une aide psychologique via des professionnels ou associations d’accompagnement.

Aide psychologique

L’accompagnement de la personne, en particulier dans le cas des deuils pathologiques et compliqués, demande une évaluation psychologique ou psychiatrique. Cette évaluation permet de décider de la thérapie adaptée, de préparer des entretiens réguliers ou d’écarter la solution thérapeutique.

Certaines personnes n’éprouvent pas la nécessité d’avoir recours à l’aide psychologique,mais des cas de mort brutale, de suicide, d’attentat, de meurtre peuvent avoir de graves répercussions psychologiques. Des décisions du défunt comme le don de ses organes peuvent quelques fois choquer la famille. Tous ces cas demandent forcément un accompagnement pour traverser la phase du deuil.

Ce soutien permet de déboucher sur le rétablissement de la personne et d’empêcher que le deuil conduise à la solitude, à l’isolement, pouvant se transformer en maladie mentale ou physique.

Les associations et organismes d’accompagnement

De nombreuses associations proposent leur service pour aider les endeuillés à sortir de leur tristesse, afin de continuer à vivre. Leur mission consiste en général à accueillir, écouter, informer, former et à soutenir toute personne en situation de mort (phase fin de vie), de deuil ou de rupture. Ces aides peuvent être individuelles ou porter sur un groupe. Certaines entreprises ou organismes accompagnent également les familles dans les différentes étapes de l’organisation des obsèques.

Related posts

Les domaines d’intervention de l’avocat en droit routier

sophie

L’influence de la sécurité sur le bien être

Christophe

Conseils pour améliorer le service client de votre call center

Oscar

Presse à jus : ce dont vous devez savoir

sophie

Pourquoi trouver des associés pour son entreprise en création ?

sophie

Pourquoi suivre des études dans l’environnement ?

Journal